Rapports financiers

Résultats financiers de BCE - T1

(en M$, sauf les montants liés aux actions)

Points saillants trimestriels de BCE T1 2022 T1 2021 Variation ($) Variation (%)
Produits d'exploitation
5 850 $ 5 706 $ 144 $ 2,5 %
Bénéfice net
934 $ 687 $
BAIIA ajusté (1)Le BAIIA ajusté est un total de mesures sectorielles. Nous définissons le BAIIA ajusté comme les produits d’exploitation moins les coûts d’exploitation, comme il est présenté dans les états consolidés du résultat net de BCE. La mesure financière conforme aux IFRS la plus directement comparable est le bénéfice net.
2 584 $ 2 429 $ 155 $ 6,4 %
Marge du BAIIA ajusté (2)La marge du BAIIA ajusté est défini comme le BAIIA ajusté divisé par les produits d’exploitation.
44,2 % 42,6 %
Bénéfice net par action ordinaire (BPA)
0,96 $ 0,71 $
PBA ajusté (3)Le bénéfice net ajusté est une mesure financière non conforme aux PCGR et n’a pas de définition normalisée en vertu des normes IFRS. Il est donc peu probable qu’il puisse être comparé avec des mesures similaires présentées par d’autres émetteurs. Nous définissons le bénéfice net ajusté comme le bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires avant les coûts liés aux indemnités de départ, aux acquisitions et autres, les pertes nettes (profits nets) lié(e)s à la valeur de marché sur dérivés utilisés à titre de couverture économique des régimes de rémunération fondée sur des actions qui sont réglés en instruments de capitaux propres, les pertes nettes (profits nets) sur participations mises en équivalence dans des entreprises associées et des coentreprises, les pertes nettes (profits nets) sur placements, les coûts liés au remboursement anticipé de la dette, la perte de valeur d’actifs et les activités abandonnées, déduction faite de l’impôt et des PNDPC. Nous utilisons le bénéfice net ajusté et nous croyons que certains investisseurs et analystes utilisent cette mesure, entre autres, pour évaluer la performance de nos activités avant l’incidence des coûts liés aux indemnités de départ, aux acquisitions et autres, des pertes nettes (profits nets) lié(e)s à la valeur de marché sur dérivés utilisés à titre de couverture économique des régimes de rémunération fondée sur des actions qui sont réglés en instruments de capitaux propres, des pertes nettes (profits nets) sur participations mises en équivalence dans des entreprises associées et des coentreprises, des pertes nettes (profits nets) sur placements, des coûts liés au remboursement anticipé de la dette, de la perte de valeur d’actifs et des activités abandonnées, déduction faite de l’impôt et des PNDPC. Nous excluons ces éléments parce qu’ils ont une influence sur la comparabilité de nos résultats financiers et peuvent éventuellement donner une fausse représentation de l’analyse des tendances en matière de performance de l’entreprise. Le fait d’exclure ces éléments ne veut pas dire qu’ils sont non récurrents. Le bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires est la mesure financière conforme aux normes IFRS la plus directement comparable. Le tableau suivant présente un rapprochement du bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires et du bénéfice net ajusté sur une base consolidée. 0,89 $ 0,78 $
Flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation
1 716 $ 1 992 $
Flux de trésorerie disponibles (4)Les flux de trésorerie disponibles sont une mesure financière non conforme aux PCGR et n’ont pas de définition normalisée en vertu des normes IFRS. Il est donc peu probable qu’il puisse être comparé avec des mesures similaires présentées par d’autres émetteurs. Nous définissons les flux de trésorerie disponibles comme les flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation, déduction faite des fonds provenant des activités abandonnées, des coûts liés aux acquisitions et autres payés, qui comprennent les coûts importants liés aux litiges, et du financement des cotisations volontaires aux régimes de retraite, moins les dépenses d’investissement, les dividendes sur actions privilégiées et les dividendes payés par des filiales aux détenteurs de PNDPC. Nous excluons les fonds provenant des activités abandonnées, les coûts liés aux acquisitions et autres payés et le financement des cotisations volontaires aux régimes de retraite parce qu’ils ont une influence sur la comparabilité de nos résultats financiers et peuvent éventuellement donner une fausse représentation de l’analyse des tendances en matière de performance de l’entreprise. Le fait d’exclure ces éléments ne veut pas dire qu’ils sont non récurrents. Nous considérons les flux de trésorerie disponibles comme un indicateur important de la solidité financière et du rendement de nos activités. Les flux de trésorerie disponibles indiquent le montant de trésorerie disponible pour verser des dividendes sur les actions ordinaires, rembourser la dette et réinvestir dans notre société. Nous croyons que certains investisseurs et analystes utilisent les flux de trésorerie disponibles pour évaluer une entreprise et ses actifs sous-jacents et pour évaluer la solidité financière et la performance de ses activités. Les flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation sont la mesure financière conforme aux normes IFRS la plus directement comparable.
723 $ 940 $ (217 $) (23,1 %)

n.a. : non applicable