Skip to main content | Go to site map | Read our accessibility commitment

6.5 Gestion des risques financiers

6.5 Gestion des risques financiers

Les objectifs de la direction consistent à protéger BCE et ses filiales sur une base consolidée contre les risques économiques significatifs et la variabilité des résultats découlant de divers risques financiers, notamment le risque de crédit, le risque de liquidité, le risque de change, le risque de taux d’intérêt, le risque lié aux fluctuations du cours de l’action et le risque de longévité. Ces risques sont également décrits à la note 2, Principales méthodes comptables, à la note 8, Autres charges, à la note 24, Régimes d’avantages postérieurs à l’emploi, et à la note 26, Gestion financière et des capitaux, dans les états financiers consolidés 2018 de BCE.

Le tableau suivant présente nos risques financiers et indique comment nous gérons ces risques et les classons dans les états financiers.


RISQUE FINANCIER DESCRIPTION
DU RISQUE
GESTION DU RISQUE ET CLASSEMENT DANS LES ÉTATS FINANCIERS

Risque de crédit

Nous sommes exposés à un risque de crédit découlant de nos activités d’exploitation et de certaines activités de financement, dont l’exposition maximale est représentée par les valeurs comptables inscrites dans les états de la situation financière. Nous sommes exposés à un risque de crédit si les contreparties à nos créances clients et à nos instruments dérivés sont dans l’incapacité de s’acquitter de leurs obligations.
  • Nous avons un grand nombre de clients différents.
  • Nous traitons avec des institutions dont la notation est élevée.
  • Nous évaluons régulièrement notre risque de crédit et notre exposition à ce risque.
  • Les soldes de nos créances clients et de la correction de valeur pour créances douteuses au 31 décembre 2018 étaient de 3 026 millions $ et de 51 millions $, respectivement.
  • Les soldes de nos actifs sur contrat et de la correction de valeur pour créances douteuses au 31 décembre 2018 étaient de 1 584 millions $ et de 91 millions $, respectivement.
Risque de liquidité

Nous sommes exposés à un risque de liquidité pour les passifs financiers.



  • Nous générons assez de flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation, nous avons accès à suffisamment de financement éventuel provenant des marchés financiers et nous avons suffisamment de facilités bancaires engagées pour financer nos activités et respecter nos obligations à mesure qu’elles viennent à échéance.
  • Se reporter à la section 6.7, LiquiditéObligations contractuelles, pour une analyse de nos passifs financiers comptabilisés.

Risque de change



Nous sommes exposés à un risque de change lié aux transactions prévues et à certains titres d’emprunt libellés en devises.

L’incidence d’une dépréciation (appréciation) de 10 % du dollar canadien par rapport au dollar américain serait une perte (un profit) de 2 millions $ (néant) comptabilisé(e) en résultat net au 31 décembre 2018 et un profit (une perte) de 140 millions $ (132 millions $) comptabilisé(e) dans les AERG au 31 décembre 2018, toutes les autres variables restant constantes.

Se reporter à la sous-section Juste valeur ci-dessous pour des précisions sur nos instruments financiers dérivés.



  • Nous utilisons des contrats de change à terme couvrant nos transactions prévues et notre papier commercial venant à expiration de 2019 à 2021, de 3,5 milliards $ US
    (4,6 milliards $ CA) au 31 décembre 2018, pour gérer le risque de change lié aux transactions prévues et aux titres d’emprunt libellés en devises.
    • Pour les couvertures de flux de trésorerie, les variations de la juste valeur sont comptabilisées dans les AERG, sauf pour toute partie inefficace, qui est immédiatement comptabilisée en résultat au poste Autres charges. Les profits et les pertes réalisés au poste Cumul des AERG sont reclassés dans les états du résultat net ou dans le coût initial de l’actif non financier des mêmes périodes que celles pour lesquelles les transactions couvertes correspondantes sont comptabilisées.
    • Pour les couvertures économiques, les variations de la juste valeur sont comptabilisées au poste Autres charges.
  • En 2018, nous avons conclu des swaps de devises et de taux d’intérêt variables, dont le montant notionnel s’élevait à 1 150 $ US (1 493 millions $ CA). Ces swaps de devises et de taux d’intérêt variables servent à couvrir le risque de change lié au dollar américain auquel nous exposent nos billets, série US-1, venant à échéance en 2048.
    • Pour les swaps de devises et de taux d’intérêt variables, les variations de la juste valeur de ces dérivés et de la dette connexe ont été comptabilisées au poste Autres charges dans les états du résultat net et font l’objet d’une compensation, à moins qu’une partie de la relation de couverture ne soit inefficace.

Risque de taux d’intérêt



Nous sommes exposés à un risque lié aux taux d’intérêt de notre dette et de nos régimes d’avantages postérieurs à l’emploi, ainsi qu’aux taux de dividende refixés sur nos actions privilégiées.

L’incidence d’une augmentation (diminution) de 1 % des taux d’intérêt serait une diminution (augmentation) de 31 millions $ du bénéfice net au 31 décembre 2018.

Se reporter à la sous-section Juste valeur ci-dessous pour des précisions sur nos instruments financiers dérivés.



  • Nous utilisons des swaps de taux d’intérêt afin de gérer l’ensemble des taux d’intérêt fixes et variables de notre dette. De plus, nous utilisons des contrats de blocage de taux d’intérêt comme couverture des taux d’intérêt sur des émissions de titres d’emprunt futures et comme couverture économique des taux de dividende refixés sur les actions privilégiées.
  • Aucun swap ni aucun contrat de blocage de taux d’intérêt n’étaient utilisés au 31 décembre 2018.
  • En ce qui concerne nos régimes d’avantages postérieurs à l’emploi, le risque de taux d’intérêt est géré en suivant une approche axée sur l’appariement des passifs, ce qui réduit le risque de non-concordance, dans les régimes de retraite PD, entre la croissance des placements et la croissance des obligations.

Risque lié aux fluctuations du cours de l’action



Nous sommes exposés à un risque lié à nos flux de trésorerie qui découle des régimes de rémunération fondée sur des actions qui sont réglés en instruments de capitaux propres et du risque lié aux fluctuations du cours de l’action relatif à un régime de paiement fondé sur des actions qui est réglé en trésorerie.

L’incidence d’une augmentation ou d’une diminution de 5 % du cours de marché de l’action ordinaire de BCE au 31 décembre 2018 serait un profit (une perte) de 34 millions $ comptabilisé(e) en résultat net pour 2018, toutes les autres variables restant constantes.

Se reporter à la sous-section Juste valeur ci-dessous pour des précisions sur nos instruments financiers dérivés.



  • Les contrats à terme sur actions, dont la juste valeur s’élevait à 73 millions $ au 31 décembre 2018, sur les actions ordinaires de BCE servent à titre de couverture économique du risque lié aux flux de trésorerie qui découle des régimes de rémunération fondée sur des actions qui sont réglés en instruments de capitaux propres et du risque lié aux fluctuations du cours de l’action relatif à un régime de paiement fondé sur des actions qui est réglé en trésorerie.
    • Les variations de la juste valeur sont comptabilisées dans les états du résultat net au poste Coûts d’exploitation pour les dérivés qui servent à la couverture d’un régime de paiement fondé sur des actions qui est réglé en trésorerie, et au poste Autres charges pour les dérivés qui servent à couvrir les régimes de paiement fondé sur des actions qui sont réglés en instruments de capitaux propres.

Risque de longévité



Nous sommes exposés à un risque lié à l’espérance de vie relativement à nos régimes d’avantages postérieurs à l’emploi.



  • Le régime de retraite de Bell Canada a conclu une entente d’investissement en vue d’assurer la couverture d’une partie de l’exposition du régime à l’augmentation éventuelle de la longévité à l’égard d’obligations au titre des avantages postérieurs à l’emploi d’environ 5 milliards $.


JUSTE VALEUR


La juste valeur est le prix qui serait reçu pour la vente d’un actif ou payé pour le transfert d’un passif lors d’une transaction normale entre des intervenants du marché à la date d’évaluation.

Certaines évaluations de la juste valeur sont tributaires des hypothèses que nous formulons concernant le montant et l’échelonnement des flux de trésorerie futurs et les taux d’actualisation; ces hypothèses correspondent à divers degrés de risque. L’impôt sur le résultat et les autres charges susceptibles d’être engagées à la cession d’instruments financiers ne sont pas reflétés dans les justes valeurs. Par conséquent, les justes valeurs ne correspondent pas aux montants nets qui seraient réalisés advenant le règlement de ces instruments.

La valeur comptable de la trésorerie et des équivalents de trésorerie, des créances clients et autres débiteurs, des dividendes à payer, des dettes fournisseurs et des charges à payer, de la rémunération à payer, des coûts liés aux indemnités de départ et autres à payer, des intérêts à payer, des effets à payer et des emprunts garantis par des créances clients équivaut approximativement à leur juste valeur en raison de leur nature à court terme.

Le tableau suivant présente des renseignements sur la juste valeur des instruments financiers évalués au coût amorti dans les états de la situation financière.

            31 DÉCEMBRE 2018    31 DÉCEMBRE 2017   
    CLASSEMENT   MÉTHODE D’ÉTABLISSEMENT DE LA JUSTE VALEUR   VALEUR
COMPTABLE
  JUSTE
VALEUR
  VALEUR
COMPTABLE
  JUSTE
VALEUR
 














Obligation au titre des avantages tangibles imposée par le CRTC   Dettes fournisseurs et autres passifs et passifs non courants   Valeur actualisée des flux de trésorerie futurs estimatifs actualisés selon les taux d’intérêt observables sur le marché   61  61  111  110 
Obligation au titre du compte de report imposée par le CRTC   Dettes fournisseurs et autres passifs et passifs non courants
  Valeur actualisée des flux de trésorerie futurs estimatifs actualisés selon les taux d’intérêt observables sur le marché   108  112  124  128 
Titres d’emprunt, contrats de location- financement et autres dettes
  Dette à court terme et dette à long terme
  Prix de marché des titres d’emprunt ou valeur actualisée des flux de trésorerie futurs actualisés selon les taux d’intérêt observables sur le marché
  20 285
21 482
19 321
21 298

Le tableau suivant présente des renseignements sur la juste valeur des instruments financiers évalués à la juste valeur dans les états de la situation financière.





JUSTE VALEUR
      CLASSEMENT 
VALEUR COMPTABLE DE L’ACTIF
(DU PASSIF) 
  PRIX DE MARCHÉD’ACTIFS IDENTIQUES ENREGISTRÉS DANS DES MARCHÉS ACTIFS
(NIVEAU 1)
  DONNÉES OBSERVABLES SUR LE MARCHÉ
(NIVEAU 2) (1) 
  DONNÉES D’ENTRÉE NON OBSERVABLES SUR LE MARCHÉ (NIVEAU 3) (2)  
31 décembre 2018                     
Placements dans des sociétés cotées
en Bourse et dans des sociétés fermées (3)
  Autres actifs non courants  110  1    109 
Instruments financiers dérivés  Autres actifs courants, dettes fournisseurs et autres passifs, autres actifs et passifs non courants  181    181   
Passif financier lié à MLSE (4)  Dettes fournisseurs et autres passifs  (135)    (135)
Autres  Autres actifs et passifs non courants  43    114  (71)
31 décembre 2017                     
Placements dans des sociétés cotées en Bourse et dans des sociétés fermées (3)  Autres actifs non courants  103   1     102  
Instruments financiers dérivés  Autres actifs courants, dettes fournisseurs et autres passifs, autres actifs et passifs non courants  (48 )   (48 )  
Passif financier lié à MLSE (4)  Dettes fournisseurs et autres passifs  (135 )     (135 )
Autres  Autres actifs et passifs non courants  60     106   (46 )


­ ­