Skip to main content | Go to site map | Read our accessibility commitment

6.3 Flux de trésorerie

6.3 Flux de trésorerie

 

  2018  2017  VARIATION ($)  % DE VARIATION 

Flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation

7 384
7 358
26  0,4 %

Dépenses d’investissement

(3 971)(4 034)63  1,6 %

Dividendes en trésorerie payés sur actions privilégiées

(149)(127)(22)(17,3)%

Dividendes en trésorerie payés par des filiales aux détenteurs de participations ne donnant pas le contrôle

(16)(34)18  52,9 %

Coûts liés aux acquisitions et autres payés

79  155  (76)(49,0)%

Cotisations volontaires aux régimes de retraite PD

240  100  140  n.s. 

Flux de trésorerie disponibles

3 567
3 418
149  4,4 %

Acquisitions d’entreprises

(395)(1 649)1 254
76,0 %

Coûts liés aux acquisitions et autres payés

(79)(155)76  49,0 %

Cotisations volontaires aux régimes de retraite PD

(240)(100)(140)n.s. 

Acquisition de licences de spectre

(56)  (56)n.s. 

Cession d’immobilisations incorporelles et d’autres actifs

68  323  (255)(78,9)%

Autres activités d’investissement

(32)(77)45  58,4 %

Émission nette d’instruments d’emprunt

160  691  (531)(76,8)%

Émission d’actions ordinaires

11  117  (106)(90,6)%

Rachat d’actions ordinaires

(175)  (175)n.s. 

Achat d’actions pour le règlement de paiements fondés sur des actions

(222)(224)2  0,9 %

Dividendes en trésorerie payés sur actions ordinaires

(2 679)(2 512)(167)(6,6)%

Remboursement de capital aux détenteurs de participations ne donnant pas le contrôle

(51)  (51)n.s. 

Autres activités de financement

(77)(60)(17)(28,3)%

Diminution nette de la trésorerie et des équivalents de trésorerie

(200)(228)28  12,3 %

 n.s. : non significatif


FLUX DE TRÉSORERIE LIÉS AUX ACTIVITÉS D’EXPLOITATION ET FLUX DE TRÉSORERIE DISPONIBLES


En 2018, les flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation de BCE ont augmenté de 26 millions $ par rapport à 2017, principalement par suite de la hausse du BAIIA ajusté, partiellement contrebalancée par les cotisations volontaires accrues versées aux régimes de retraite PD en 2018.

Les flux de trésorerie disponibles ont augmenté de 149 millions $ en 2018, par rapport à 2017, surtout en raison de l’augmentation des flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation, exclusion faite des cotisations volontaires aux régimes de retraite PD et des coûts liés aux acquisitions et autres coûts payés et de la baisse des dépenses d’investissement.

DÉPENSES D’INVESTISSEMENT

  2018  2017  VARIATION ($)  % DE VARIATION 

Services sans fil de Bell

656  731  75  10,3 %

Ratio d’intensité du capital

7,8 %9,2 %    1,4pt

Services sur fil de Bell

3 201
3 174
(27)(0,9)%

Ratio d’intensité du capital

25,3 %25,6 %    0,3pt

Bell Média

114  129  15  11,6 %

Ratio d’intensité du capital

3,7 %4,2 %    0,5pt

BCE

3 971
4 034
63  1,6 %

Ratio d’intensité du capital

16,9 %17,7 %    0,8pt

 

Les dépenses d’investissement de BCE, qui se sont chiffrées à 3 971 millions $ en 2018, ont diminué de 1,6 %, ou 63 millions $, par rapport à l’exercice précédent. Les dépenses d’investissement en pourcentage des produits des activités ordinaires (ratio d’intensité du capital) ont également diminué en 2018 pour s’établir à 16,9 %, comparativement à 17,7 % en 2017. La diminution des dépenses d’investissement découle de la baisse des dépenses de nos secteurs des Services sans fil de Bell et Bell Média, partiellement contrebalancée par l’augmentation des dépenses de notre secteur Services sur fil de Bell. La baisse d’un exercice à l’autre reflète les facteurs suivants :

  • les dépenses d’investissement moins élevées dans notre secteur du sans-fil de 75 millions $ en 2018, en raison du rythme de nos dépenses plus lent par rapport à l’exercice précédent. Les dépenses d’investissement dans le sans-fil sont demeurées concentrées sur l’expansion de notre réseau LTE-A, qui couvrait 91 % de la population canadienne au 31 décembre 2018, la capacité d’agrégation des porteuses de spectre, le déploiement des petites cellules sans fil afin d’optimiser la couverture mobile, la qualité du signal et les liaisons de raccordement pour les services de données, ainsi que l’expansion de la capacité des réseaux pour soutenir la croissance de la clientèle et de la consommation des services de données;
  • les dépenses d’investissement moins élevées chez Bell Média de 15 millions $ en 2018, en raison des investissements plus importants à l’exercice précédent liés à l’exécution des contrats d’affichage extérieur obtenus ainsi que de la modernisation des studios de diffusion et du matériel de production télévisuelle de Bell Média;
  • les dépenses d’investissement plus élevées dans notre secteur du sur-fil de 27 millions $ en 2018, du fait du déploiement continu du réseau de fibre à large bande en vue de brancher un plus grand nombre de foyers et d’entreprises directement, du lancement initial du service Internet à large bande sans fil fixe dans les collectivités rurales en Ontario et au Québec et de l’acquisition et de l’intégration de MTS.

ACQUISITION D’ENTREPRISES

Le 31 août 2018, BCE a conclu l’acquisition de la totalité des actions ordinaires émises et en circulation d’Axia pour une contrepartie en trésorerie totale de 155 millions $.

Le 5 janvier 2018, BCE a acquis la totalité des actions émises et en circulation d’AlarmForce pour une contrepartie totale de 182 millions $, de laquelle une tranche de 181 millions $ a été payée en trésorerie et la tranche restante de 1 million $, par l’émission de 22 531 actions ordinaires de BCE.

Le 17 mars 2017, BCE a acquis la totalité des actions ordinaires émises et en circulation de MTS pour une contrepartie totale de 2 933 millions $, de laquelle une tranche de 1 339 millions $ a été payée en trésorerie et la tranche restante de 1 594 millions $, par l’émission d’environ 27,6 millions d’actions ordinaires de BCE.

Le 3 janvier 2017, BCE a acquis la totalité des actions ordinaires émises et en circulation de Cieslok Media Ltd., pour une contrepartie en trésorerie totale de 161 millions $.

COTISATIONS VOLONTAIRES AUX RÉGIMES DE RETRAITE PD

En 2018, nous avons versé une cotisation volontaire de 240 millions $, comparativement à une cotisation volontaire de 100 millions $ en 2017, afin de financer notre obligation au titre des avantages postérieurs à l’emploi. Ces cotisations volontaires, qui ont été financées par des fonds en caisse à la fin de 2018 et de 2017, réduiront le montant des obligations futures au titre de la capitalisation des régimes de retraite de BCE et l’utilisation de lettres de crédit pour financer les déficits.

CESSION D’IMMOBILISATIONS INCORPORELLES ET D’AUTRES ACTIFS

Au T1 2018, BCE a vendu environ 39 000 comptes clients d’AlarmForce en Colombie-Britannique, en Alberta et en Saskatchewan à Telus, pour un produit total d’environ 68 millions $.

Au cours du T2 2017, BCE a conclu la cession d’environ un quart des abonnés des services sans fil postpayés et de 15 établissements de vente au détail que détenait MTS, ainsi que de certains actifs réseau manitobains, à Telus, pour un produit total de 323 millions $.

INSTRUMENTS D’EMPRUNT

Nous avons recours à une combinaison de dettes à court et à long terme pour financer nos activités. Notre dette à court terme est principalement constituée d’effets à payer en vertu de programmes d’emprunts sous forme de papier commercial, d’emprunts titrisés par des créances clients et de facilités bancaires. Nous payons habituellement des taux d’intérêt fixes sur notre dette à long terme et des taux variables sur notre dette à court terme. Au 31 décembre 2018, la totalité de notre dette était libellée en dollars canadiens, à l’exception de notre papier commercial et des billets, série US-1, qui sont tous deux libellés en dollars américains, et qui ont été couverts contre les fluctuations des taux de change au moyen de contrats de change à terme et de swaps de devises et de taux d’intérêt variables, respectivement.

Nous avons émis des titres d’emprunt d’un montant de 160 millions $, déduction faite des remboursements. Il s’agissait notamment de l’émission par Bell Canada des débentures MTN, série M-47 et série M-48, d’un montant en capital total de 500 millions $ et de 1 milliard $, respectivement, et des émissions des billets, série US-1, d’un montant en capital total de 1 150 millions $ US (1 493 millions $ CA). Ces émissions ont été partiellement contrebalancées par le remboursement anticipé des débentures MTN, série M-25 et série M-28, des débentures, série M-33, des billets, série 9, et des billets, série 8, d’un montant en capital de 1 milliard $, de 400 millions $, de 300 millions $, de 200 millions $ et de 200 millions $, respectivement, ainsi que par les paiements de 610 millions $ au titre de contrats de location-financement et d’autres dettes et des remboursements d’effets à payer d’un montant net de 123 millions $.

Nous avons émis des titres d’emprunt d’un montant de 691 millions $, déduction faite des remboursements. Il s’agissait notamment de l’émission par Bell Canada des débentures MTN, série M-40, série M-44, série M-45 et série M-46, d’un montant en capital total de 700 millions $, de 1 milliard $, de 500 millions $ et de 800 millions $, respectivement, et de l’émission d’effets à payer d’un montant net de 333 millions $. Ces émissions ont été partiellement contrebalancées par le remboursement anticipé des débentures MTN, série M-22, et des débentures série M-35 et série M-36, d’un montant en capital de 1 milliard $, de 350 millions $ et de 300 millions $, respectivement, ainsi que par les paiements de 512 millions $ au titre de contrats de location-financement et d’autres dettes et le remboursement d’emprunts de 480 millions $ en vertu de notre facilité de crédit à terme engagée non garantie.


RACHAT D’ACTIONS ORDINAIRES

Au T1 2018, BCE a racheté et annulé 3 085 697 actions ordinaires, pour un coût total de 175 millions $. De ce coût total, 69 millions $ représentent le capital déclaré et 3 millions $ représentent la diminution du surplus d’apport attribuable à ces actions ordinaires. Le montant résiduel de 103 millions $ a été imputé au déficit.

DIVIDENDES EN TRÉSORERIE PAYÉS SUR ACTIONS ORDINAIRES

En 2018, les dividendes en trésorerie payés sur actions ordinaires de 2 679 millions $ ont été majorés de 167 millions $ par rapport à 2017, en raison d’un dividende plus élevé payé en 2018, de 2,9825 $ par action ordinaire, comparativement à 2,835 $ par action ordinaire en 2017, et de l’augmentation du nombre moyen d’actions ordinaires en circulation, principalement par suite des actions émises dans le cadre de l’acquisition de MTS.

­ ­