Skip to main content | Go to site map | Read our accessibility commitment

5.2 Services sur fil de Bell

5.2 Services sur fil de Bell

Les Services sur fil de Bell ont enregistré une plus forte croissance interne des produits des activités ordinaires et du BAIIA ajusté en 2018, reflétant l’expansion importante de la clientèle d’abonnés des services Internet et de télé IP, l’augmentation du PMU par foyer, l’amélioration des résultats dans les marchés d’affaires ainsi que les économies au chapitre des coûts d’exploitation, ce qui a permis le maintien de notre marge, la plus élevée en Amérique du Nord, à 41,7 %.

ANALYSE DE LA PERFORMANCE FINANCIÈRE



PRODUITS DES ACTIVITÉS ORDINAIRES
  2018  2017  VARIATION ($)  % DE VARIATION 

Services de données

7 466
7 192
274  3,8 %

Services voix

3 793
3 968
(175)(4,4)%

Autres services

247  211  36  17,1 %

Total des produits externes tirés des services

11 506
11 371
135  1,2 %

Produits intersectoriels tirés des services

241  199  42  21,1 %

Total des produits d’exploitation tirés des services

11 747
11 570
177  1,5 %

Services de données

466  410  56  13,7 %

Équipements et autres

447  419  28  6,7 %

Total des produits externes tirés des produits

913  829  84  10,1 %

Produits intersectoriels tirés des produits

2  1  1  100,0 %

Total des produits d’exploitation tirés des produits

915  830  85  10,2 %

Total des produits tirés des Services sur fil de Bell

12 662
12 400
262  2,1 %

 

Les produits d’exploitation tirés des Services sur fil de Bell ont augmenté de 2,1 % en 2018 par rapport à l’exercice précédent, dans la foulée de l’augmentation des produits tirés des services de données et des autres services ainsi que des produits des activités ordinaires tirés des produits, atténuée en partie par la baisse continue des produits tirés des services voix.

Les produits tirés des Services sur fil de Bell ont augmenté de 1,5 % en 2018 par rapport à 2017.

  • Les produits tirés des services de données ont augmenté de 3,8 % en 2018 par rapport à 2017, par suite de ce qui suit :
    • l’effet des modifications des prix en 2017 et en 2018;
    • la croissance de la clientèle d’abonnés des services Internet et de télé IP;
    • la contribution de l’acquisition de MTS;
    • la croissance des ventes de services de connectivité IP et de solutions d’affaires aux grandes entreprises clientes, y compris la contribution de l’acquisition d’Axia à la fin du mois d’août 2018.

Ces facteurs ont été partiellement contrebalancés par :

  • les rabais plus généreux consentis pour l’acquisition d’abonnés et la fidélisation de la clientèle et sur les forfaits de services résidentiels en raison des offres accrocheuses lancées par nos concurrents dans la câblodistribution;
  • la baisse continue de notre clientèle d’abonnés de la télé par satellite;
  • l’érosion continue des services de données traditionnels imputable en partie à la migration vers les services IP;
  • les pressions concurrentielles sur les prix dans nos marchés d’affaires.
  • Les produits tirés des services voix ont diminué de 4,4 % en 2018 par rapport à 2017, par suite de ce qui suit :
    • l’érosion continue au chapitre des SAR en raison de la substitution technologique en faveur des services sans fil et Internet;
    • la conversion des grandes entreprises clientes aux services de données IP;
    • les pressions concurrentielles sur les prix;
    • les pressions sur les prix des interurbains dans notre marché résidentiel imputables à l’adoption par les clients de forfaits plus avantageux;
    • l’utilisation moindre des services interurbains traditionnels, tant par les clients résidentiels que par les clients d’affaires.

Ces facteurs ont été partiellement compensés par :

  • la contribution de l’acquisition de MTS;
  • l’effet des modifications des prix en 2017 et en 2018;
  • l’augmentation des ventes de minutes de conversations interurbaines internationales dans notre marché de gros.
  • Les produits tirés des autres services ont augmenté de 17,1 % en 2018, ce qui est principalement attribuable à la contribution de l’acquisition d’AlarmForce.

Les produits d’exploitation tirés des produits des Services sur fil de Bell ont augmenté de 10,2 % en 2018 par rapport à l’exercice précédent, ce qui découle de la plus forte demande des grandes entreprises clientes pour les équipements, de l’augmentation des ventes d’équipements électroniques grand public à La Source ainsi que de la contribution de l’acquisition de MTS.

COÛTS D’EXPLOITATION ET BAIIA AJUSTÉ
  2018  2017  VARIATION ($)  % DE VARIATION 
Coûts d’exploitation(7 386)(7 210)(176)(2,4)%
BAIIA ajusté5 276
5 190
86  1,7 %
Marge du BAIIA ajusté41,7 %41,9 %    (0,2) pt


Les coûts d’exploitation des Services sur fil de Bell ont augmenté de 2,4 % en 2018 par rapport à 2017, par suite de ce qui suit :
  • les acquisitions, y compris celle de MTS;
  • la hausse des coûts des produits vendus liée à l’augmentation des ventes de produits;
  • la hausse des coûts des solutions d’affaires en lien avec la croissance des produits des activités ordinaires;
  • l’augmentation de la charge de retraite du fait qu’un profit avait été comptabilisé au T1 2017 relativement à la charge au titre des régimes d’avantages postérieurs à l’emploi dans la foulée de l’harmonisation de certains régimes de retraite à prestations définies (PD) de Bell Aliant à ceux de Bell Canada;
  • l’augmentation des coûts liés au parc de véhicules et des coûts liés au parc immobilier attribuable en partie à l’augmentation des tarifs.

Ces facteurs ont été partiellement compensés par :

  • la diminution des coûts de la main-d’œuvre découlant de la réduction de personnel, de la réduction des volumes d’appels dans les centres de service à la clientèle ainsi que des économies réalisées sur les contrats avec les fournisseurs.

Le BAIIA ajusté des Services sur fil de Bell a augmenté de 1,7 % en 2018 par rapport à 2017, en raison de la progression des produits des activités ordinaires, contrebalancée en partie par l’augmentation des charges d’exploitation. La marge du BAIIA ajusté a diminué pour s’établir à 41,7 % en 2018, contre 41,9 % à l’exercice précédent, en raison principalement de la proportion plus importante de ventes de produits générant de faibles marges du total de nos produits des activités ordinaires.

DONNÉES OPÉRATIONNELLES DES SERVICES SUR FIL DE BELL
DONNÉES

Internet haute vitesse

  2018  2017  VARIATION  % DE VARIATION 
Activations nettes des services Internet haute vitesse107 839
87 860
19 979
22,7 %
Abonnés des services Internet haute vitesse (1) (2)3 933 931
3 790 141
143 790
3,8 %


Les activations nettes d’abonnés des services Internet haute vitesse ont augmenté de 22,7 % en 2018 par rapport à 2017, en raison du nombre plus élevé d’activations de services de détail dans la zone de couverture étendue de notre réseau FTTP, des offres de services de détail plus généreuses, de l’effet positif plus marqué de nos services de télé IP ainsi que du nombre plus élevé d’activations dans nos marchés d’affaires. Cette augmentation a été partiellement contrebalancée par le nombre accru de désactivations découlant des offres accrocheuses lancées par nos concurrents dans la câblodistribution, tant dans nos marchés de détail que dans nos marchés de gros, de même que par le nombre accru de clients résidentiels dont les offres promotionnelles ont pris fin.

La clientèle des services Internet haute vitesse au 31 décembre 2018 totalisait 3 933 931 abonnés, en hausse de 3,8 % par rapport à la fin de l’exercice précédent. Au début du T1 2018, notre clientèle d’abonnés des services Internet haute vitesse a augmenté de 19 835, principalement par suite d’une acquisition de petite envergure. Nous avons procédé à un autre ajustement de notre clientèle d’abonnés des services Internet haute vitesse au T1 2018 afin d’ajouter 16 116 abonnés, avec une diminution correspondante des abonnés des services postpayés dans le sans-fil, pour refléter le transfert des abonnés du service Internet sans fil fixe.

Télé

  2018  2017 

VARIATION

  % DE VARIATION 

Activations nettes (pertes nettes) d’abonnés

6 182
(20 716)26 898
129,8 %

Services de télé IP

110 790
107 712
3 078
2,9 %

Total d’abonnés (1)

2 853 081
2 832 300
20 781
0,7 %

Services de télé IP (1)

1 675 706
1 550 317
125 389
8,1 %


(1)
Au début du T1 2018, notre clientèle d’abonnés des services de télé IP a augmenté de 14 599, par suite d’une acquisition de petite envergure réalisée au cours du T1 2018.

Les activations nettes d’abonnés des services de télé IP ont augmenté de 2,9 % en 2018 par rapport à l’exercice précédent, ce qui découle de la croissance continue des activations de notre service de télé en direct qui repose sur une application, Alt Télé, combinée au nombre plus élevé d’activations de services dans la zone de couverture étendue de notre réseau FTTP. Ce résultat a été atténué par le nombre accru de désactivations imputable aux offres accrocheuses pour les forfaits de services résidentiels lancées par nos concurrents dans la câblodistribution, le nombre plus élevé de clients de détail dont les offres promotionnelles ont pris fin, l’accélération de la substitution des services de télé traditionnelle par des services de contournement, l’incidence du niveau de saturation des marchés du service Télé Fibe ainsi que par le fait qu’un nombre moindre de clients ont délaissé la télé par satellite.

Les pertes nettes d’abonnés du service de télé par satellite ont diminué de 18,5 % en 2018 par rapport à 2017, ce qui découle de la réduction du nombre de désactivations de services de détail et de la migration moins marquée vers les services de télé IP, attribuables au fait que notre clientèle est constituée d’abonnés dont le profil et la localisation géographique font en sorte de favoriser le service de télé par satellite, ainsi qu’au nombre moindre de clients de détail dont les offres promotionnelles ont pris fin et à la diminution du nombre d’offres promotionnelles lancées par nos concurrents dans la câblodistribution dans les marchés ruraux.

Le nombre total d’activations nettes d’abonnés des services de télé (télé IP et télé par satellite réunis) a augmenté de 26 898 en 2018 par rapport à 2017, par suite de la diminution des pertes nettes d’abonnés du service de télé par satellite et de l’augmentation des activations nettes des services de télé IP.

Les abonnés des services de télé IP totalisaient 1 675 706 au 31 décembre 2018, en hausse de 8,1 % comparativement à 1 550 317 à la fin de 2017. Au début du T1 2018, notre clientèle d’abonnés des services de télé IP a augmenté de 14 599, par suite d’une acquisition de petite envergure.

Les abonnés du service de télé par satellite au 31 décembre 2018 totalisaient 1 177 375, en baisse de 8,2 % comparativement à 1 281 982 à la fin de l’exercice précédent.

Le nombre total d’abonnés des services de télé (télé IP et télé par satellite réunis) s’établissait à 2 853 081 au 31 décembre 2018, représentant une augmentation de 0,7 % depuis la fin de 2017. Au début du T1 2018, notre clientèle totale d’abonnés des services de télé a augmenté de 14 599, par suite d’une acquisition de petite envergure.

SERVICES VOIX
  2018  2017    VARIATION  % DE VARIATION 
SAR filaires résidentiels (1)2 990 188
3 231 308   (241 120)(7,5)%
Pertes nettes d’abonnés des SAR résidentiels(264 561)(242)(22 467)(9,3)%

 


Les pertes nettes d’abonnés des SAR résidentiels ont augmenté de 9,3 % en 2018 par rapport à l’exercice précédent, ce qui découle de la diminution des activations attribuable à la substitution technologique continue en faveur des services sans fil et Internet, au nombre moins élevé d’acquisitions de clients pour les trois produits par foyer, à l’effet positif moins marqué des offres de forfaits pour nos services de télé IP, ainsi qu’aux offres accrocheuses lancées par nos concurrents dans la câblodistribution.

Les abonnés des SAR résidentiels au 31 décembre 2018 totalisaient 2 990 188, ce qui représente une diminution de 7,5 % par rapport à 3 231 308 à la fin de 2017. Il s’agit d’une baisse marquée par rapport à l’érosion de 0,6 % de la clientèle enregistrée en 2017, qui avait été favorisée par l’acquisition des abonnés de MTS. Au début du T1 2018, notre clientèle d’abonnés des SAR résidentiels a augmenté de 23 441, par suite d’une acquisition de petite envergure réalisée.

CONTEXTE CONCURRENTIEL ET TENDANCES OBSERVÉES DANS LE SECTEUR

La performance financière de l’ensemble du marché canadien des télécommunications filaires demeure affectée par la baisse continue des produits tirés des services voix traditionnels, dans la foulée de la substitution technologique en faveur des services sans fil et par contournement, ainsi que par la poursuite de la conversion des grandes entreprises clientes aux services et aux réseaux de données IP. La concurrence livrée de manière constante par les entreprises de câblodistribution continue également d’éroder la part des fournisseurs de services téléphoniques traditionnels dans le marché des services de téléphonie résidentielle locale. À la fin de 2018, les quatre plus importantes entreprises de câblodistribution du Canada comptaient environ 3,8 millions d’abonnés du service de téléphonie, ce qui représente une part d’environ 45 % de ce marché à l’échelle nationale. D’autres concurrents fournisseurs de services non dotés d’installations offrent également des services locaux et interurbains voix sur IP et revendent des services Internet haute vitesse.

Bien que le marché de l’accès Internet résidentiel soit en voie d’atteindre un niveau de saturation, avec un taux de pénétration de plus de 86 % au Canada, le nombre d’abonnés devrait continuer d’augmenter au cours des prochaines années. À la fin de 2018, les quatre plus importantes entreprises de câblodistribution comptaient plus de 7 millions d’abonnés d’Internet, ce qui représente 54 % du marché des services Internet au total, selon les données publiées (1), tandis que les entreprises de services locaux titulaires (ESLT) détenaient la tranche restante, soit 46 %, ou 6 millions d’abonnés. Bell continue d’accroître ses parts du marché en raison de l’expansion de notre réseau de fibre optique et de l’effet des activations d’abonnés de nos services IP, Télé Fibe et Alt Télé.

Bien que les Canadiens continuent de regarder la télé traditionnelle, les plateformes numériques jouent un rôle de plus en plus important dans l’industrie de la radiodiffusion. Les populaires services de vidéo en ligne offrent aux Canadiens plus de choix quant au moment et à l’endroit où ils visionnent leur contenu vidéo, ainsi qu’à la façon dont ils le visionnent. En 2018, les ESLT offrant le service de télé IP ont augmenté leur clientèle de 8 %, rejoignant 2,9 millions de clients, grâce à l’expansion de la couverture du réseau, à l’étoffement des gammes de services ainsi qu’à des campagnes de commercialisation et des offres promotionnelles axées sur la télé IP. Cette croissance a été réalisée au détriment des services de câblodistribution et de télé par satellite, qui ont subi des pertes d’abonnés. À la fin de l’exercice, les quatre plus importantes entreprises de câblodistribution du Canada comptaient environ 5,5 millions d’abonnés des services de télé, soit une part de marché de 53 %, comparativement à 55 % à la fin de 2017.

En 2018, notre principal concurrent dans la câblodistribution en Ontario, Rogers, a lancé Ignite TV, un service fondé sur la plateforme vidéo XFINITY X1 de Comcast. Vidéotron, notre principal concurrent dans la câblodistribution au Québec, a annoncé son intention d’adopter la plateforme X1 de Comcast en 2019.



Concurrents

  • Les fournisseurs de services de câblodistribution suivants offrent des services de télé, Internet et de téléphonie par câble :
    • Rogers, en Ontario, au Nouveau-Brunswick et à Terre-Neuve-et-Labrador;
    • Vidéotron, au Québec;
    • Cogeco Câble inc. (une filiale de Cogeco inc.) (Cogeco), en Ontario et au Québec;
    • Shaw, en Colombie-Britannique, en Alberta, en Saskatchewan, au Manitoba et en Ontario;
    • Shaw Direct, avec son service de télé par satellite à l’échelle nationale;
    • Eastlink, dans chaque province, sauf en Saskatchewan, où l’entreprise ne fournit pas le service de télé par câble ni le service Internet.
  • Telus fournit des services voix, Internet et de télé IP résidentiels en Colombie-Britannique, en Alberta et dans l’est du Québec.
  • Telus et Allstream Inc. fournissent des produits et services de gros et d’affaires partout au Canada.
  • Diverses entreprises (par exemple TekSavvy Solutions, Distributel, VMedia et Vonage Canada (une division de Vonage Holdings Corp.) (Vonage)) offrent des services de revente ou des services locaux et interurbains voix sur IP ainsi que des services Internet.
  • Les services voix et vidéo par contournement, comme Skype, Netflix, Amazon Prime Video et YouTube.
  • Les appareils de diffusion en continu, comme Apple TV, Roku et Google Chromecast.
  • Les autres ESLT canadiennes et les câblodistributeurs.
  • La substitution par les services sans fil, y compris les services offerts par Bell.
  • Les concurrents offrant des solutions d’impartition gérées personnalisées, comme les intégrateurs de systèmes CGI, EDS (une division de HP Enterprise Services) et IBM.
  • Les concurrents dans le marché de gros comprennent des câblodistributeurs, des ESLC nationales, des fournisseurs situés aux États-Unis ou ailleurs dans le monde pour certains services, et des fournisseurs de services de télécommunications fondés sur les services d’électricité.
  • Les concurrents dans le marché de la sécurité résidentielle sont des entreprises locales et nationales, comme ADT, Chubb Security, Stanley Security, Fluent et MONI Smart Security.
INVESTISSEMENT DANS LE DÉPLOIEMENT DE LA FIBRE À LARGE BANDE

Les ESLT canadiennes ont continué d’effectuer des investissements substantiels dans le déploiement de la fibre à large bande dans leurs territoires, surtout l’accès direct FTTP, afin de maintenir et d’accroître leur capacité d’offrir des services IP enrichis ainsi que des vitesses accrues de transmission à large bande. Les câblodistributeurs continuent de faire évoluer leurs réseaux de câble en déployant graduellement la plateforme DOCSIS 3.1. Bien que cette plateforme puisse accroître les vitesses à court terme et présente un bon rapport coût-efficacité, elle n’offre pas les mêmes fonctions évoluées que le réseau FTTP à plus long terme. Le réseau FTTP offre des vitesses de transmission à large bande symétriques allant jusqu’à 1,5 Gbps actuellement, et des vitesses attendues plus élevées à l’avenir, à mesure que l’équipement permettra la transmission de données à ces vitesses plus élevées. L’on s’attend à ce que les ESLT continuent de faire des investissements substantiels dans la poursuite de l’expansion de leurs réseaux de fibre à large bande, en insistant particulièrement sur la mise à niveau des réseaux FTTN actuels, les portant vers la technologie FTTP.

SERVICES DE TÉLÉ PARALLÈLES ET DE CONTENU TÉLÉ PAR CONTOURNEMENT

La popularité croissante du fait de pouvoir regarder la télé et du contenu sur demande n’importe où, en particulier sur des appareils portables, devrait se maintenir, car les clients choisissent des services qui leur permettent de visionner du contenu sur de multiples écrans. Les fournisseurs de diffusion en continu, comme Netflix et Amazon Prime Video, continuent d’améliorer leurs services de diffusion en continu par contournement afin de tenter d’acquérir une part de l’auditoire, au vu de l’évolution des habitudes télévisuelles et de la demande des consommateurs. Les fournisseurs de services de télé surveillent l’évolution des services par contournement et ajustent leur stratégie en matière de contenu et de commercialisation afin de concurrencer ces services non traditionnels. Nous sommes d’avis que les services par contournement représentent une occasion d’accroître les fonctionnalités de nos actifs dans les services linéaires et sur demande, d’offrir aux clients des options souples leur permettant de choisir le contenu qui leur convient et de favoriser l’utilisation accrue des réseaux Internet haute vitesse et sans fil de Bell. Nous continuons d’améliorer notre service Télé Fibe en enrichissant son contenu et en augmentant ses fonctionnalités, notamment en offrant la possibilité de visionner du contenu enregistré en déplacement et en permettant d’accéder à Netflix et à YouTube au moyen de boîtiers décodeurs. Nous avons également lancé Alt Télé en 2017, le premier service de télé en direct qui repose sur une application et est offert à grande échelle au Canada, afin d’offrir aux utilisateurs qui optent pour le débranchement du câble ou la câbloréduction, deux segments de marché en croissance, la possibilité de visionner du contenu en direct et sur demande sur un ordinateur portatif, un téléphone intelligent, une tablette ou l’Apple TV, sans avoir besoin de boîtier décodeur traditionnel.

SUBSTITUTION TECHNOLOGIQUE

La substitution technologique, favorisée par le vaste déploiement du service Internet à plus haute vitesse, l’utilisation très répandue du courriel, de la messagerie et des médias sociaux pour remplacer les services téléphoniques et la croissance des services sans fil et voix sur IP, demeure un facteur de diminution des produits tirés des services voix traditionnels des entreprises de télécommunications. On estime que les foyers ne disposant que du sans-fil représentaient environ 46 % des foyers en Ontario, au Québec et dans le Canada atlantique à la fin de 2018, comparativement à environ 43 % à la fin de 2017, tandis que le débranchement et la réduction des dépenses pour les services de télé traditionnelle (débranchement du câble et câbloréduction) continuent d’augmenter. La diminution dans ces services traditionnels se poursuit comme prévu; toutefois, Bell est un fournisseur prépondérant des services de substitution.

ADOPTION DES SERVICES IP

Dans le marché des services d’affaires, la convergence des services de TI et des services de télécommunications, qui est simplifiée par l’omniprésence du protocole IP, continue d’orienter les investissements effectués par les concurrents. Les entreprises de télécommunications fournissent des services professionnels et des services gérés, de même que d’autres services de TI et du soutien, tandis que les fournisseurs de services de TI regroupent la connectivité de leurs réseaux avec leurs logiciels comme gammes de services. De surcroît, les fabricants continuent de lancer sur le marché de l’équipement fondé entièrement sur la technologie IP et de l’équipement fondé sur des technologies convergentes (technologie IP et technologies traditionnelles), ce qui permet la migration continue vers des solutions IP. Le développement de plateformes IP combinant des solutions voix sur IP ainsi que de données et de vidéo pourrait permettre de réduire les coûts pour compenser, du moins en partie, la réduction des marges découlant de l’abandon graduel des services traditionnels en faveur des services IP. L’évolution des TI a multiplié les possibilités pour nos services dans les marchés d’affaires, notamment pour les services d’informatique en nuage et d’hébergement de données, ce qui pourrait avoir une incidence commerciale beaucoup plus importante que les services de télécommunications traditionnels.

PERSPECTIVES COMMERCIALES ET HYPOTHÈSES

Nous prévoyons générer une croissance positive des produits des activités ordinaires et du BAIIA ajusté en 2019. Cette prévision repose sur une solide croissance continue au chapitre du nombre d’abonnés des services Internet et de télé à large bande s’appuyant sur l’expansion de la zone de couverture du service FTTP au moyen de connexions directes; le déploiement du service Internet à large bande dans des localités rurales au moyen de la technologie du service sans fil fixe au domicile WTTP; le soutien de l’adoption du service Alt Télé et de nouvelles fonctions télé novatrices procurées par la nouvelle plateforme de télé IP MediaFirst; les augmentations annuelles des tarifs pour les services résidentiels; l’amélioration d’un exercice à l’autre de la performance des marchés d’affaires; ainsi que les réductions de coûts pour contrer les pressions de la concurrence visant à modifier les prix et la baisse continue des produits tirés des services voix.

Une croissance des acquisitions d’abonnés des services de télé dans notre zone de couverture sans fil devrait découler de la pénétration accrue du service Télé Fibe dans les quartiers où la télé IP est actuellement offerte ainsi que des améliorations en cours attribuables à la plateforme MediaFirst. Nous comptons également faire des gains supplémentaires sur le marché des immeubles de logements multiples et, en misant sur notre service Alt Télé, contrer les pressions concurrentielles exercées par les services de vidéo en continu par contournement et le phénomène grandissant d’abonnés qui se débranchent du câble. Bien que les pertes nettes d’abonnés du service de télé par satellite devraient se poursuivre en 2019, en raison des offres promotionnelles accrocheuses pour les services résidentiels lancées par nos concurrents dans la câblodistribution, elles devraient ralentir, en raison de la diminution des désactivations de services résidentiels et de la migration moins marquée vers les services IP attribuables au fait que notre clientèle est constituée d’abonnés dont le profil et la localisation géographique font en sorte de favoriser le service de télé par satellite.

La croissance de la clientèle d’abonnés des services Internet en 2019 devrait découler de l’expansion de la zone de couverture du réseau de fibre au moyen de connexions directes, ainsi que du taux de pénétration plus élevé du service FTTP; du déploiement du service Internet à large bande sans fil fixe offrant des vitesses plus élevées dans les marchés ruraux grâce au déploiement de notre service WTTP; de l’effet des activations d’abonnés des services de télé IP, y compris du service Alt Télé, le service de télé en continu et en direct de Bell qui repose sur une application; ainsi que de l’accentuation de la position dominante de Bell dans l’automatisation de la maison intelligente avec des services comme Wi-Fi Partout chez vous et de sécurité résidentielle.

Dans les services sur fil d’affaires, malgré la croissance de l’économie, les clients continuent de rechercher des façons de diminuer les coûts. Par conséquent, nous nous attendons à ce que les dépenses de télécommunications de la clientèle des grandes entreprises présentent des fluctuations et qu’elles affichent une modeste progression. Ces facteurs, conjugués à la poursuite de la migration des clients vers les systèmes IP et à la demande pour des options plus économiques en matière de bande passante et offrant des vitesses plus élevées, continueront probablement de se faire sentir négativement sur les résultats globaux dans les marchés d’affaires en 2019. Nous avons l’intention de chercher à limiter la baisse globale des produits tirés des services traditionnels en tirant parti de notre position sur le marché pour développer des services uniques en leur genre et améliorer la valeur de nos produits, ce qui rehausse l’expérience client en fournissant de plus nombreuses fonctions dotées d’une souplesse accrue afin de répondre aux besoins des clients en matière de services sur demande. Nous avons l’intention de mettre en œuvre des initiatives de commercialisation pour ralentir le rythme d’érosion des SAR, tout en investissant dans l’expansion des connexions directes par fibre et dans de nouvelles solutions dans des portefeuilles clés, comme les réseaux Internet et privés, les services de centres de données et d’informatique en nuage, les communications unifiées et les services liés à la sécurité et à l’IdO. Nous continuerons d’offrir des solutions réseaucentriques, des solutions gérées et de services professionnels aux moyennes et aux grandes entreprises, qui accroissent la valeur des services de connectivité.

Nous prévoyons également affronter une intensification continue de la concurrence dans nos marchés de masse et des moyennes entreprises, les câblodistributeurs et d’autres entreprises de télécommunications concurrentes continuant de cibler les clients de ces segments. Nous avons également l’intention de lancer de nouvelles gammes de services fournissant des solutions innovatrices et de la valeur aux clients de nos marchés de masse et des moyennes entreprises, en tirant parti des actifs réseau de Bell, de l’expansion du réseau de fibre à large bande et des possibilités en matière de services pour renforcer nos liens avec ces clients. Nous continuerons de maintenir le cap sur la rentabilité globale en cherchant à augmenter les produits par abonné et en faisant mieux au chapitre de la fidélisation de la clientèle, ainsi qu’en améliorant nos processus afin de réaliser d’autres gains en matière d’efficacité opérationnelle et de productivité.

La réduction des coûts d’exploitation demeurera un secteur d’intervention privilégié pour notre secteur Services sur fil de Bell, contribuant à compenser les coûts liés à la croissance et à la fidélisation de la clientèle des services de télé IP, Internet, à large bande IP et des services téléphoniques sur IP hébergés, l’érosion continue des produits tirés des services voix sur fil, qui génèrent des marges élevées, et des produits tirés des services traditionnels, ainsi que les pressions de la concurrence visant à modifier les prix dans nos marchés résidentiel, d’affaires et de gros. Ces facteurs, combinés à l’efficacité opérationnelle accrue dans la foulée de l’expansion de la zone de couverture du réseau FTTP, aux changements des comportements des consommateurs découlant de l’innovation au chapitre des produits et du service à la clientèle, ainsi qu’à la réalisation de synergies additionnelles découlant des prochaines étapes de l’intégration de Bell MTS, devraient nous aider à atteindre notre objectif consistant à maintenir la stabilité relative de la marge du BAIIA ajusté d’un exercice à l’autre.

  • Une croissance positive du BAIIA ajusté pour l’ensemble de l’exercice.
  • Une croissance continue du nombre d’abonnés résidentiels des services de télé IP et Internet.
  • L’accentuation de la substitution technologique par le sans-fil et les services Internet.
  • La croissance du PMU des services résidentiels par foyer, générée par l’adoption croissante des forfaits multiproduits par foyer et l’augmentation des tarifs.
  • La poursuite des lancements d’offres accrocheuses de forfaits de services résidentiels par nos concurrents dans la câblodistribution dans les zones où nous fournissons des services sur fil locaux.
  • La migration continue des grandes entreprises clientes vers les systèmes sur IP.
  • Les pressions continues de la concurrence visant à modifier les prix dans nos marchés d’affaires et de gros.
  • Le maintien de l’intensité de la concurrence dans nos marchés des petites et des moyennes entreprises, les câblodistributeurs et d’autres entreprises de télécommunications continuant de cibler les clients d’affaires.
  • La mise à l’épreuve des catégories de produits qui génèrent habituellement des marges élevées par l’offre, en croissance au Canada, de services sur demande des grands fournisseurs mondiaux de solutions d’affaires pour la transmission de la voix et de données au moyen de services en nuage et par contournement.
  • L’adoption accélérée par les abonnés des services par contournement entraînant la réduction des forfaits télé.
  • La poursuite du déploiement du réseau de fibre permettant la connexion directe d’un plus grand nombre de foyers et d’entreprises dans la zone de couverture des services sur fil, et l’accélération de la construction de notre réseau fixe WTTP dans les collectivités rurales.
  • La consommation croissante des services de télé par contournement et de vidéo en continu sur demande ainsi que la multiplication des appareils, comme les tablettes, qui exigent une bande passante très élevée, ce qui nécessitera un niveau soutenu d’investissements constants.
  • La réalisation d’économies de coûts du fait de la réduction du nombre de postes de cadre, notamment à la suite de départs naturels et de départs à la retraite, de la réduction des taux contractuels des fournisseurs, de l’efficacité opérationnelle découlant de l’expansion de la zone de couverture du réseau de fibre au moyen de connexions directes, des changements liés aux comportements des consommateurs et à l’innovation au chapitre des produits et de la réalisation de synergies additionnelles découlant des prochaines étapes de l’intégration de MTS.
  • L’absence d’incidence significative de nature financière, opérationnelle ou concurrentielle découlant de modifications de la réglementation sur nos activités dans le sur-fil.

PRINCIPAUX FACTEURS DE CROISSANCE

  • L’expansion de la zone de couverture de notre réseau FTTP.
  • La construction du réseau sans fil fixe WTTP dans les marchés ruraux.
  • L’accroissement de la pénétration des services FTTP et WTTP dans les foyers.
  • La croissance de la part du marché pour les abonnés des services de télé et Internet.
  • La progression des dépenses des clients d’affaires pour les services de connectivité, les solutions gérées et de services professionnels.
  • Le renforcement des liens avec nos clients d’affaires afin de dégager des produits par abonné plus élevés.
  • Les mesures innovatrices actuellement appliquées à l’égard du service et l’amélioration de la valeur de nos produits.

PRINCIPAUX RISQUES D’ENTREPRISE

La présente sous-section traite de certains des principaux risques d’entreprise liés au secteur Services sur fil de Bell en particulier. Pour obtenir une description détaillée des principaux risques qui pourraient avoir une incidence défavorable significative sur nos activités, se reporter à la rubrique 9, Risques d’entreprise.


RISQUE
  • L’intensité de l’activité de nos concurrents jumelée au lancement de nouveaux produits (par exemple, l’IdO, les systèmes et les appareils résidentiels intelligents, les plateformes de services de télé novatrices, etc.) par les entreprises titulaires, les entreprises non traditionnelles et les grossistes.
INCIDENCE ÉVENTUELLE
  • L’accroissement de l’intensité de l’activité de nos concurrents pourrait entraîner une augmentation du taux de désabonnement, une hausse des coûts d’acquisition d’abonnés et de fidélisation de la clientèle et le recours plus fréquent à des offres promotionnelles concurrentielles pour acquérir des abonnés et les garder; tous ces facteurs exerceraient des pressions sur le BAIIA ajusté des Services sur fil de Bell.
RISQUE
  • Le CRTC impose des tarifs pour le nouveau service d’accès haute vitesse de gros dégroupé fourni au moyen d’installations utilisant la technologie de la fibre jusqu’aux locaux de l’abonné (FTTP) qui diffèrent considérablement des tarifs que nous avons proposés et qui ne tiennent pas suffisamment compte de l’investissement que requièrent ces installations.
INCIDENCE ÉVENTUELLE
  • Les tarifs imposés pour le nouveau service d’accès haute vitesse de gros dégroupé fourni au moyen des installations utilisant la technologie FTTP, qui diffèrent considérablement des tarifs que nous avons proposés, pourraient améliorer la position commerciale de nos concurrents, accélérer davantage la pénétration du marché par les fournisseurs de services par contournement et la désintermédiation qu’ils entraînent, et modifier notre stratégie d’investissement, en particulier relativement aux investissements dans des réseaux sur fil de prochaine génération, dans les petites collectivités et les zones rurales.
RISQUE
  • Le modèle de visionnement traditionnel de la télé (c.-à-d., l’abonnement à des forfaits de chaînes) est remis en question du fait du nombre croissant de modes de visionnement, légaux et illégaux, offerts sur le marché par des entreprises traditionnelles, non traditionnelles et mondiales et en raison des tendances au débranchement du câble et à la câbloréduction qui s’accentuent.
  • La modification des habitudes des clients contribue davantage à l’érosion au chapitre des abonnés des SAR.
INCIDENCE ÉVENTUELLE
  • Notre taux de pénétration de ce marché et le nombre d’abonnés des services de télé pourraient diminuer en raison des offres des EDR, de l’augmentation du nombre de fournisseurs de services par contournement nationaux et mondiaux non réglementés et de la grande quantité de contenu piraté. La prolifération des produits IP, notamment les offres de contenu des fournisseurs de services par contournement directement aux consommateurs, pourrait accélérer le débranchement des services de télé et la réduction des dépenses pour ces services.
  • Les diminutions continues au chapitre des SAR en raison de la substitution technologique en faveur des services sans fil et Internet et de la conversion des grandes entreprises clientes aux services de données IP pèsent sur nos produits tirés des services voix traditionnels et nous obligent à élaborer d’autres gammes de services.
­ ­