Skip to main content | Go to site map | Read our accessibility commitment

5.0 ANALYSE DES SECTEURS D’ACTIVITÉ - 5.1 Services sans fil de Bell

5 Analyse des secteurs d’activité


5.1 Services sans fil de Bell

ANALYSE DE LA PERFORMANCE FINANCIÈRE


PRODUITS DES ACTIVITÉS ORDINAIRES
  2018  2017  VARIATION ($)   % DE VARIATION 
Produits externes tirés des services6 258
6 048
210  3,5 %
Produits intersectoriels tirés des services48  42  6  14,3 %
Total des produits d’exploitation tirés des services6 306
6 090
216  3,5 %
Produits externes tirés des produits2 114
1 833
281  15,3 %
Produits intersectoriels tirés des produits2  3  (1)(33,3)%
Total des produits d’exploitation tirés des produits2 116
1 836
280  15,3 %
Total des produits tirés des Services sans fil de Bell8 422
7 926
496  6,3 %

Les produits tirés des Services sans fil de Bell ont augmenté de 6,3 % en 2018 par rapport à 2017, en raison de la croissance des produits tirés des services ainsi que des produits des activités ordinaires tirés des produits.
  • Les produits tirés des services ont augmenté de 3,5 % en 2018 par rapport à l’exercice précédent, par suite de ce qui suit :
    • la croissance continue de notre clientèle d’abonnés des services postpayés;
    • la contribution de l’acquisition de MTS.

Ces facteurs ont été partiellement contrebalancés par :

  • la diminution du PMU combiné;
  • l’incidence défavorable rétroactive de la décision du CRTC relative aux tarifs des services sans fil d’itinérance de gros à l’échelle nationale de 14 millions $.
  • Les produits des activités ordinaires tirés des produits ont augmenté de 15,3 % en 2018 par rapport à l’exercice précédent, en raison des ventes accrues de combinés haut de gamme à prix de détail plus élevés, ainsi que de l’augmentation des activations brutes et des volumes de mises à niveau.
COÛTS D’EXPLOITATION ET BAIIA AJUSTÉ
  2018  2017  VARIATION ($)  % DE VARIATION 
Coûts d’exploitation(4 856)(4 550)(306)(6,7)%
BAIIA ajusté3 566
3 376
190  5,6 %
Marge du BAIIA ajusté totale42,3 %42,6 %    (0,3) pt

Les coûts d’exploitation des Services sans fil de Bell ont augmenté de 6,7 % en 2018 par rapport à 2017, par suite de ce qui suit :
  • l’augmentation du coût des produits vendus découlant du volume de ventes accru et de l’augmentation des coûts des combinés;
  • l’augmentation des coûts d’exploitation des réseaux découlant de l’expansion de la capacité des réseaux en vue de soutenir la croissance de la clientèle et la consommation accrue de données;
  • la hausse des coûts de la main-d’œuvre en vue de soutenir des initiatives importantes et la croissance de l’entreprise;
  • l’augmentation des coûts liés à l’acquisition de MTS.

Le BAIIA ajusté des Services sans fil de Bell a augmenté de 5,6 % en 2018 par rapport à l’exercice précédent, en raison de l’effet de la croissance des produits des activités ordinaires, ce qui a été partiellement atténué par l’augmentation des charges d’exploitation. La marge du BAIIA ajusté, en fonction des produits d’exploitation tirés des services sans fil, a diminué de 0,3 point, à 42,3 % en 2018, contre 42,6 % en 2017, en raison de la proportion plus importante de ventes de produits générant de faibles marges du total de nos produits des activités ordinaires.

DONNÉES OPÉRATIONNELLES DES SERVICES SANS FIL DE BELL
  2018  2017  VARIATION  % DE VARIATION 

PMU combiné ($/mois)  (1)

55,22  55,88  (0,66)(1,2)%

FMU combinée ($/mois)  (1)

67,76  67,77  (0,01) 

Activations brutes

1 954 792
1 780 478
174 314
9,8 %

Services postpayés

1 615 764
1 532 425
83 339
5,4 %

Services prépayés

339 028
248 053
90 975
36,7 %

Activations nettes

479 811
333 084
146 727
44,1 %

Services postpayés

447 682
416 779
30 903
7,4 %

Services prépayés

32 129
(83 695)115 824
138,4 %

Taux de désabonnement combiné (%) (moyen par mois)

1,32 %1,36 %    0,04pt

Services postpayés

1,16 %1,19 %    0,03pt

Services prépayés

3,17 %3,17 %     

Abonnés  (2) (3)

9 610 482
9 166 787
443 695
4,8 %

Services postpayés  (2) (3)

8 830 216
8 418 650
411 566
4,9 %

Services prépayés

780 266
748 137
32 129
4,3 %

 


Le PMU combiné, qui s’est chiffré à 55,22 $, a diminué de 1,2 % en 2018 par rapport à l’exercice précédent, en raison de ce qui suit :

  • la diminution des frais excédentaires d’utilisation des données et des services vocaux attribuable à l’adoption plus généralisée par les abonnés de forfaits plus avantageux en matière de données;
  • la baisse du PMU généré par le contrat accordé par Services partagés Canada (SPC);
  • l’effet dilutif découlant de l’essor continu du nombre d’abonnés du service prépayé de Lucky Mobile, notre service mobile prépayé à faible coût lancé en décembre 2017;
  • une attribution plus importante des produits des activités ordinaires aux produits des activités ordinaires tirés des produits en raison de la proportion plus grande de téléphones intelligents haut de gamme en service et des prix de détail plus élevés des combinés.

Ces facteurs ont été partiellement compensés par :

  • la proportion grandissante d’abonnés optant pour des forfaits mensuels à valeur plus élevée offrant une limite d’utilisation des données supérieure;
  • l’effet des modifications des prix en 2017 et en 2018.

La FMU combinée représente le montant moyen approximatif facturé aux clients sur une base mensuelle et équivalant au PMU combiné, la mesure qui était utilisée avant l’adoption d’IFRS 15. La FMU combinée, qui s’est établie à 67,76 $, est demeurée stable en 2018 par rapport à l’exercice précédent, et a été touchée par les mêmes facteurs que le PMU. Cependant, comme la FMU est fondée sur le montant moyen facturé, elle n’est pas touchée par l’attribution plus importante aux produits des activités ordinaires tirés des produits.

Le total des activations brutes dans le sans-fil a augmenté de 9,8 % en 2018 par rapport à 2017, ce qui reflète l’augmentation du nombre d’activations brutes tant pour les services postpayés que pour les services prépayés.

  • Les activations brutes de services postpayés ont augmenté de 5,4 % en 2018 par rapport à l’exercice précédent, en raison de l’intégration continue de clients découlant du contrat accordé par SPC, ce qui reflète également notre leadership en matière de vitesse et de technologie dans les réseaux mobiles et la réalisation efficace des ventes dans nos canaux de vente au détail.
  • Les activations brutes de services prépayés ont augmenté de 36,7 % en 2018 par rapport à l’exercice précédent, en raison de l’essor de Lucky Mobile.

Le taux de désabonnement combiné dans le sans-fil de 1,32 % a diminué de 0,04 point en 2018 par rapport à 2017, ce qui reflète principalement la diminution du taux de désabonnement des services postpayés.

  • Le taux de désabonnement des services postpayés de 1,16 % a diminué de 0,03 point pour l’exercice considéré par rapport à 2017, en raison de l’incidence favorable de notre investissement constant dans les vitesses des réseaux, dans la fidélisation de la clientèle et dans l’amélioration de l’expérience client.
  • Le taux de désabonnement des services prépayés de 3,17 % est demeuré stable d’un exercice à l’autre.

Les activations nettes de services postpayés ont augmenté de 7,4 % en 2018 par rapport à l’exercice précédent, ce qui découle de l’augmentation des activations brutes, contrebalancée en partie par le nombre plus élevé de désactivations d’abonnés.

Les activations nettes d’abonnés des services prépayés ont augmenté de 115 824, ou 138,4 % en 2018 par rapport à 2017, en raison de l’augmentation des activations brutes et du nombre moindre de désactivations d’abonnés.

La clientèle des services sans fil au 31 décembre  2018 totalisait 9  610  482  abonnés, une augmentation de 4,8 % par rapport à 9 166 787 abonnés à la fin de 2017. Au début du T1 2018, nous avons ajusté notre clientèle d’abonnés des services postpayés dans le sans-fil afin de retrancher 16 116 abonnés, avec une augmentation correspondante des abonnés des services Internet haute vitesse, pour refléter le transfert des abonnés du service Internet sans fil fixe. De plus, au début du T4 2018, nous avons ajusté notre clientèle d’abonnés des services postpayés dans le sans-fil afin de retrancher 20 000 abonnés que nous avons cédés à Xplornet par suite de l’acquisition de MTS. La proportion des abonnés des Services sans fil de Bell ayant choisi nos services postpayés est demeurée stable d’un exercice à l’autre, s’établissant à 92 %.

CONTEXTE CONCURRENTIEL ET TENDANCES OBSERVÉES DANS LE SECTEUR

Le marché du sans-fil est prépondérant dans l’industrie des télécommuni-cations au Canada, représentant plus de 50 % du total des produits des activités ordinaires, et il affiche actuellement une croissance annuelle autour de 5 %.

Le secteur canadien du sans-fil a enregistré une forte croissance de la clientèle d’abonnés ces dernières années, notamment du fait de l’immigration et de la croissance démographique, de la tendance à l’utilisation de multiples appareils, dont les tablettes, de la fonctionnalité de plus en plus étendue des applications de données et autres applications, ainsi que de l’adoption des services mobiles par les jeunes autant que les personnes plus âgées. Le taux de pénétration du sans-fil s’est accru pour atteindre environ 89 % au Canada à la fin de 2018, et ce taux devrait continuer de s’accroître en 2019. Par comparaison, le taux de pénétration du sans-fil aux États-Unis est bien supérieur à 100 %, et encore plus élevé en Europe et en Asie.

En 2018, le marché du sans-fil a été marqué par une activité plus soutenue au chapitre de l’acquisition d’abonnés et de la fidélisation de la clientèle et les coûts élevés associés aux subventions au titre des combinés sur les contrats de deux ans, par une intensification de la concurrence et par l’adoption continue de téléphones intelligents haut de gamme centrés sur les données. Bien que les coûts accrus des combinés, les subventions plus généreuses et la fréquence des mises à niveau exercent des pressions sur les marges dans le secteur, l’adoption des téléphones intelligents les plus récents a généralement une incidence positive sur la FMU et sur les taux de désabonnement.

Le marché demeure extrêmement concurrentiel, en raison de la présence de trois concurrents nationaux bien établis et de plusieurs concurrents régionaux. Rogers Communications Inc. (Rogers) détient la plus importante part, du fait de son réseau Système mondial de communications mobiles (GSM) traditionnel. Toutefois, Bell a remporté un franc succès en matière d’acquisition d’abonnés au cours de la dernière décennie, grâce au lancement de nos réseaux HSPA+, 4G LTE et LTE-A, aux vitesses des réseaux mobiles les plus élevées dans le secteur, à l’augmentation du nombre de points de distribution au détail, à l’acquisition de Virgin Mobile, à la force de l’image de marque et à l’amélioration du service à la clientèle.

Avec son service Freedom Mobile, Shaw Communications Inc. (Shaw) a mis l’accent sur la construction d’un réseau LTE urbain dans les principales villes de l’Alberta, de la Colombie-Britannique et de l’Ontario. À la suite du refaçonnage par Shaw du spectre des services sans fil évolués-1 (SSFE-1) et du déploiement du spectre dans la bande de 2 500 MHz, qui a été achevé en 2018, les versions antérieures des téléphones intelligents (iPhones et Galaxy) sont compatibles avec le réseau LTE de Freedom. Vidéotron ltée (Vidéotron), filiale de Québecor Média, continue d’exercer ses activités en tant qu’entreprise régionale de services sans fil dotée d’installations au Québec, et Eastlink exerce ses activités dans le Canada atlantique. Ces câblodistributeurs fournisseurs de services sans fil, en plus de l’entreprise de télécommunications provinciale en Saskatchewan, occupent le quatrième rang dans leurs marchés respectifs.

Concurrents

  • Importants fournisseurs nationaux de services sans fil dotés d’installations, Rogers et le groupede sociétés de Telus Corporation (Telus).
  • Petite entreprise régionale de services sans fil dotée d’installations, Freedom Mobile, qui fournit actuellement le service à Toronto, à Calgary, à Vancouver, à Edmonton, à Ottawa ainsi que dansplusieurs collectivités du sud-ouest de l’Ontario.
  • Entreprises régionales de services sans fil dotées d’installations, Vidéotron, qui fournit le serviceà Montréal et ailleurs au Québec; Saskatchewan Telecommunications Holding Corporation (SaskTel),qui fournit le service en Saskatchewan; Eastlink, qui fournit le service en Nouvelle-Écosse et àl’Île-du-Prince-Édouard; et Xplornet, qui a lancé le service au Manitoba en novembre 2018.
  • Exploitants de réseaux mobiles virtuels (ERMV) qui sont des revendeurs des réseaux sans fil de concurrents, comme PC Mobile.
CONSOMMATION CROISSANTE DES SERVICES DE DONNÉES

La croissance des services de données sans fil continue d’être alimentée par l’adoption constante de téléphones intelligents et de tablettes haut de gamme, et par les plans de services de données connexes. L’augmentation de la demande en matière de services de données sans fil devrait se poursuivre, en raison de l’investissement continu dans des technologies de réseaux de plus en plus rapides, comme les réseaux LTE, LTE-A et 5G, qui procurent une expérience plus intéressante pour les utilisateurs et diminuent le temps d’attente sur les réseaux, de l’engouement croissant à l’égard de la connectivité mobile, des réseaux sociaux et d’autres applications, ainsi que de l’adoption croissante des forfaits à partager pour de multiples appareils par les familles. L’adoption plus généralisée par les consommateurs de services de données comme la télé mobile, l’itinérance en voyage, le commerce mobile, les services bancaires mobiles et d’autres applications IdO dans le commerce de détail et les transports (la voiture connectée, la localisation des actifs et la télésurveillance) devrait elle aussi contribuer à la croissance. Dans le marché résidentiel, l’IdO représente un domaine de croissance pour le secteur, car la connectivité sans fil des appareils de tous les jours, allant de la domotique aux caméras, devient généralisée.

INVESTISSEMENTS IMPORTANTS DANS LES RÉSEAUX SANS FIL

La croissance rapide du trafic des données mobiles met à rude épreuve les réseaux des entreprises de télécommunications sans fil et leur capacité de gérer et d’absorber ce trafic. Les ventes aux enchères de spectre dans la bande de 700 MHz et de 2 500 MHz et de spectre des services sans fil évolués-3 (SSFE-3) d’Industrie Canada, qui se sont terminées en 2014 et en 2015, ont procuré aux entreprises de télécommunications sans fil un avantageux bloc de fréquences leur permettant de déployer des réseaux sans fil de prochaine génération plus rapides et d’en augmenter la capacité. L’agrégation des porteuses, une méthode que les entreprises canadiennes de télécommunications sans fil utilisent actuellement, permet l’utilisation simultanée de plusieurs canaux de spectre, ce qui accroît considérablement la capacité des réseaux et les débits de transfert des données. Les investissements dans les liaisons de raccordement à fibre optique des stations cellulaires et le déploiement de la technologie des petites cellules favorisent une utilisation encore plus efficiente des avoirs en spectre des entreprises de télécommunications.

LES CLIENTS APPORTENT LEURS PROPRES APPAREILS

Étant donné que le Code sur les services sans fil du CRTC a limité la durée des contrats de services sans fil, la faisant passer de trois ans à deux ans, le nombre de clients dont les contrats sont venus à échéance a augmenté. De plus en plus d’abonnés se présentent avec leurs propres appareils ou conservent leurs appareils existants plus longtemps, ce qui fait qu’ils ne signent pas nécessairement de nouveaux contrats pour les services sans fil. Cette situation peut avoir des répercussions défavorables sur le taux de désabonnement pour les entreprises de télécommunications; par contre, elle peut aussi fournir de nouvelles occasions de réaliser des ajouts bruts dans la foulée de l’augmentation du taux de désabonnement pour les autres entreprises de télécommunications. Cette tendance peut également avoir une incidence défavorable sur les frais mensuels facturés aux abonnés; toutefois, les produits tirés des services générés par ces clients contribuent à l’amélioration des marges du fait que les dépenses relatives aux subventions au titre des combinés sont moindres.

PERSPECTIVES COMMERCIALES ET HYPOTHÈSES

Nous prévoyons que la croissance des produits des activités ordinaires sera entraînée principalement par l’accroissement de la clientèle d’abonnés des services postpayés et prépayés. Nous prévoyons que la FMU continuera d’être négativement touchée par les réductions des produits tirés des frais excédentaires d’utilisation des données et des services vocaux découlant de la limite plus élevée d’utilisation des données et des minutes dans les forfaits mensuels, ainsi que par l’intégration d’abonnés découlant du contrat fédéral avec SPC et la croissance de la clientèle d’abonnés des services prépayés de Lucky Mobile. Nous tenterons d’enregistrer des produits des activités ordinaires plus élevés dans la foulée des modifications des prix, de la croissance des services de données générée par l’utilisation plus intensive par les clients de nos réseaux 4G LTE et LTE-A, de l’augmentation de la demande en matière de services comme les médias sociaux, les services de musique et de diffusion de contenu en continu, ainsi que des services naissants comme les applications pour le commerce mobile et l’IdO. Nous avons l’intention de lancer sur le marché de nouveaux services d’une façon permettant de maintenir l’équilibre entre innovation et rentabilité.

Nous continuons également d’axer nos efforts sur le maintien de notre part du marché des ajouts nets de services postpayés des entreprises titulaires en suivant une approche rigoureuse et axée sur les coûts, tout en accroissant notre part des ajouts nets de services prépayés des concurrents plus récents dans le secteur.

Nous prévoyons réaliser une croissance du BAIIA ajusté en 2019 découlant de l’augmentation des produits des activités ordinaires, qui devrait être partiellement contrebalancée par la hausse des coûts d’exploitation reflétant les coûts accrus des combinés et l’augmentation des coûts de soutien de la clientèle découlant de la croissance du nombre d’abonnés et des charges d’exploitation des réseaux plus élevées.

  • Le maintien de notre part du marché des ajouts nets d’abonnés des services postpayés dans le sans-fil pour les entreprises titulaires.
  • La hausse des ajouts nets d’abonnés des services prépayés.
  • L’adoption continue des téléphones intelligents, des tablettes et des applications de données, ainsi que l’introduction d’un plus grand nombre d’appareils 4G LTE et LTE-A et de nouveaux services de données.
  • L’augmentation des dépenses relatives à l’acquisition d’abonnés et à la fidélisation de la clientèle découlant de la hausse du coût des combinés et du nombre plus élevé de mises à niveau des appareils.
  • L’amélioration de la FMU combinée, stimulée par une proportion accrue d’abonnés des services postpayés utilisant des téléphones intelligents, la consommation croissante des services de données sur les réseaux 4G LTE et LTE-A et la hausse des tarifs d’accès, partiellement contrebalancée par l’incidence de la proportion accrue d’abonnés des services prépayés parmi notre clientèle totale et par l’augmentation de la migration des clients liée au contrat conclu entre Bell Mobilité et SPC.
  • L’expansion de la couverture du réseau LTE-A à environ 94 % de la population canadienne et la poursuite des préparatifs liés à la technologie 5G, avec les essais de la technologie sur le réseau, ainsi que le déploiement de petites cellules et la mise en place de la technologie de la fibre dans toutes les nouvelles stations cellulaires.
  • La capacité de tirer profit de l’augmentation au chapitre de l’utilisation des services de données et de l’abonnement des clients à de nouveaux services de données.
  • L’absence d’incidence significative de nature financière, opérationnelle ou concurrentielle découlant de modifications de la réglementation sur nos activités dans le sans-fil.

PRINCIPAUX FACTEURS DE CROISSANCE

  • La croissance du taux de pénétration du secteur du sans-fil au Canada.
  • Le nombre accru d’abonnés sur nos réseaux 4G LTE et LTE-A.
  • L’adoption par de plus nombreux clients des téléphones intelligents, des tablettes et d’autres appareils 4G LTE et LTE-A, ce qui entraîne l’augmentation de l’utilisation des services de données mobiles.
  • L’utilisation par les clients de nouvelles applications et de nouveaux services de données.

PRINCIPAUX RISQUES D’ENTREPRISE

La présente sous-section traite de certains des principaux risques d’entreprise liés au secteur Services sans fil de Bell en particulier. Pour obtenir une description détaillée des principaux risques qui pourraient avoir une incidence défavorable significative sur nos activités, se reporter à la rubrique 9, Risques d’entreprise.


RISQUE
  • L’intensité de l’activité de nos concurrents que sont les entreprises titulaires de services sans fil, les concurrents plus récents dans le secteur du sans-fil, les entreprises non traditionnelles et les revendeurs.
INCIDENCE ÉVENTUELLE
  • Des pressions sur notre BAIIA ajusté, notre FMU, notre taux de désabonnement et notre coût d’acquisition d’abonnés et de fidélisation de la clientèle seraient vraisemblablement exercées si des concurrents continuaient de majorer de façon marquée les rabais sur les combinés et les plans tarifaires, d’offrir des forfaits à partager conçus selon des exigences tarifaires complexes ou d’offrir d’autres incitatifs, comme de nouveaux plans de services de données, des plans de services de données illimitées, des plans payés par versements pour les téléphones intelligents ou de nouveaux forfaits multiproduits, pour attirer de nouveaux clients.
RISQUE
  • Une réglementation accrue des services sans fil, des tarifs et de l’infrastructure (par exemple, un plus grand accès obligatoire aux réseaux sans fil et des restrictions liées aux futurs processus d’appel d’offres pour l’utilisation de spectre).
INCIDENCE ÉVENTUELLE
  • Une réglementation accrue pourrait réduire notre marge de manœuvre, influer sur la structure du marché, améliorer la position commerciale de nos concurrents et avoir une incidence défavorable sur la performance financière de nos services sans fil.
RISQUE
  • Le ralentissement de la croissance du nombre d’abonnés en raison du taux élevé de pénétration des téléphones intelligents au Canada et de l’augmentation du coût des appareils.
INCIDENCE ÉVENTUELLE
  • Le niveau de saturation du marché du sans-fil et la hausse du coût des appareils pourraient nuire à la croissance du nombre d’abonnés et augmenter le coût d’acquisition d’abonnés et de fidélisation de la clientèle, exerçant des pressions sur la performance financière de nos services sans fil.
­ ­