Skip to main content | Go to site map | Read our accessibility commitment

3.2 Perspectives commerciales et hypothèses

3.2 Perspectives commerciales et hypothèses

PERSPECTIVES

Les perspectives de BCE pour 2019 s’appuient sur les solides résultats financiers réalisés en 2018, qui reflètent l’augmentation des ajouts nets d’abonnés pour les services sans fil et de la rentabilité d’exploitation, l’amélioration de la performance financière interne dans le sur-fil, la croissance de la part du marché des services Internet et de télé à large bande découlant de l’expansion de la zone de couverture du réseau de fibre au moyen de connexions directes offrant des vitesses plus concurrentielles pour les services Internet et de l’innovation au chapitre des produits, par exemple Alt TV, ainsi que l’incidence des économies de coûts d’exploitation découlant des réductions de personnel et autres améliorations de la productivité.

Notre performance financière projetée pour 2019 s’appuie sur la poursuite de la réalisation de nos six impératifs stratégiques dans un marché extrêmement concurrentiel et dynamique. La croissance de la clientèle d’abonnés des services sans fil, Internet et de télé, conjuguée à l’approche rigoureuse en matière d’établissement des prix et à la gestion systématique des coûts, devrait permettre de réaliser une croissance des produits des activités ordinaires et du BAIIA ajusté. Ces facteurs devraient contribuer à des flux de trésorerie disponibles plus élevés constituant une base stable pour la majoration du dividende sur actions ordinaires de BCE en 2019, ainsi que pour le maintien à un niveau élevé de nos dépenses d’investissement dans l’infrastructure de fibre à large bande et sans fil visant à soutenir la croissance future.

Les grandes priorités opérationnelles de 2019 pour BCE sont les suivantes :

  • maintenir notre part du marché des ajouts nets d’abonnés des services postpayés dans le sans-fil des entreprises titulaires;
  • faire croître notre part du marché des abonnés des services prépayés dans le sans-fil;
  • poursuivre l’expansion de la couverture du réseau mobile LTE-A pour rejoindre environ 94 % de la population canadienne tout en poursuivant les préparatifs liés à la technologie 5G en procédant à des essais dans divers marchés, en continuant le déploiement des petites cellules mobiles et en procédant à la mise en place des liaisons de raccordement à fibre optique haute vitesse dans de plus nombreuses stations cellulaires;
  • étendre la zone de couverture du réseau FTTP à environ 500 000 foyers et entreprises, pour rejoindre 5,1 millions d’emplacements;
  • accélérer la construction du réseau sans fil fixe WTTP pour couvrir environ 200 000 foyers additionnels dans des collectivités rurales;
  • continuer d’accroître notre clientèle d’abonnés résidentiels des services de télé IP et Internet ainsi que la pénétration des services FTTP et WTTP;
  • faire augmenter le PMU des services résidentiels sur fil par l’effet de la modification des prix et de l’adoption croissante des forfaits multiproduits par foyer;
  • accentuer la supériorité de nos produits Internet et de télé en offrant de nouveaux services et en favorisant l’innovation afin de fournir la meilleure couverture Wi-Fi et d’offrir une expérience plus enrichissante à la maison;
  • investir dans l’expansion des connexions directes par fibre et dans de nouvelles solutions dans des portefeuilles clés, comme les réseaux Internet et privés, les services de centres de données et d’informatique en nuage, les communications unifiées, les services liés à la sécurité et à l’IdO, pour améliorer l’expérience des clients d’affaires et faire augmenter les dépenses globales des clients d’affaires dans les produits et services de télécommunications;
  • réaliser des économies de coûts d’exploitation découlant des réductions de personnel effectuées en 2018, de la réduction des taux contractuels des fournisseurs, de la diminution du trafic non acheminé par notre propre réseau filaire, du déploiement plus marqué de la technologie FTTP, des changements des comportements des consommateurs découlant de l’innovation dans les produits, des améliorations du service à la clientèle et de la réalisation de synergies additionnelles au chapitre de l’exploitation pour Bell MTS;
  • augmenter les produits des activités ordinaires générés grâce à la monétisation des droits sur le contenu et des propriétés de Bell Média sur l’ensemble des plateformes, ainsi que sur les plateformes d’affichage extérieur et les médias numériques, tout en contrôlant la hausse des coûts relatifs à la programmation télé et au contenu de choix;
  • continuer de soutenir l’adoption de Crave, le service de vidéo en continu sur demande de Bell Média.

Compte tenu de la performance financière projetée pour 2019, nous avons pu augmenter de 15 cents, soit 5,0 %, le dividende sur actions ordinaires annualisé de BCE pour 2019, qui est passé à 3,17 $ par action.

HYPOTHÈSES

  • Un ralentissement légèrement plus marqué de la croissance économique, étant donné la plus récente estimation de la Banque du Canada de la croissance du produit intérieur brut du Canada de 1,7 % en 2019, en baisse par rapport à 2,0 % en 2018.
  • Les gains au chapitre de l’emploi devraient continuer en 2019, car le niveau d’investissement des entreprises devrait augmenter mais demeurer variable.
  • Les taux d’intérêt devraient légèrement augmenter en 2019.
  • Le dollar canadien devrait se maintenir à son niveau actuel. Toute nouvelle fluctuation pourrait être tributaire de l’incidence de la vigueur du dollar américain, des taux d’intérêt et des variations des prix des marchandises.
  • L’intensification continue de la concurrence dans le marché résidentiel, le marché d’affaires et le marché de gros des services sur fil et sans fil.
  • Une hausse, à un rythme toutefois moins rapide, du taux de pénétration du secteur du sans-fil et de l’adoption des téléphones intelligents.
  • Un effritement du marché des services de connectivité pour les services voix et données, dans la foulée de la migration des clients d’affaires vers des solutions de télécommunications traditionnelles à plus faible prix ou des services par contournement offerts par des concurrents.
  • L’incidence éventuelle de la baisse des cotes d’écoute et de la demande variable sur le marché publicitaire.
  • La croissance continue des coûts du contenu média pour obtenir de la programmation télévisuelle.
  • L’érosion constante de la clientèle du service de télé linéaire, en raison du nombre grandissant d’abonnés qui se débranchent du câble et de personnes qui n’ont jamais été abonnées à un service de câblodistribution.
­ ­