Skip to main content | Go to site map | Read our accessibility commitment

Communiqués de presse

Astral et Bell soumettent une nouvelle proposition pour approbation par le CRTC

  • La nouvelle demande d'approbation de la transaction répond aux préoccupations du CRTC, notamment en ce qui a trait au critère des parts d'auditoire, et propose un bloc d'avantages tangibles amélioré
  • L'union d'Astral et de Bell Média offrira plus de choix aux consommateurs, plus d'investissement en radio et en télévision, plus d'occasions aux créateurs et plus de concurrence dans le système canadien de radiodiffusion
  • Le développement du contenu québécois sera dirigé par l'équipe Astral de Montréal
  • Les entreprises ont modifié leur entente du mois de mars, notamment en reportant la date limite pour la clôture de la transaction au 1er juin 2013
  • Les actionnaires d'Astral recevront un dividende de 0,50 $ par action
  • Visitez VousMeritezPlus.ca pour en savoir plus sur la transaction Astral-Bell

MONTRÉAL, le 19 nov. 2012 /CNW Telbec/ - Astral Media Inc. (Astral) et BCE Inc. (Bell) ont annoncé aujourd'hui qu'elles ont modifié leur entente d'arrangement et soumis une nouvelle proposition au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) pour approbation de l'acquisition par Bell d'Astral. Bell a aussi annoncé avoir officiellement retiré sa demande auprès du Cabinet fédéral pour qu'il émette une directive de politique à l'endroit du CRTC.

« Nous avons bien compris le message des Canadiens et du CRTC - ils veulent l'assurance que l'union d'Astral et de Bell Média profitera directement aux consommateurs et aux créateurs. Nous sommes prêts à offrir plus de choix aux auditeurs et aux téléspectateurs, plus de possibilités aux créateurs de contenu et plus de concurrence dans le secteur de la radiodiffusion, a déclaré George Cope, président et chef de la direction de Bell. Bell et Astral sont heureuses d'aller de l'avant avec une nouvelle proposition qui profite à tous les Canadiens, dans les deux langues officielles, dans les collectivités petites et grandes d'un océan à l'autre, avec de nouvelles idées, un nouveau financement et de nouveaux choix. »

« Le secteur canadien de la radiodiffusion traverse une période de changements rapides, et Astral et Bell sont déterminées à ce que les consommateurs demeurent toujours la priorité, a déclaré Ian Greenberg, président et chef de la direction d'Astral. Compte tenu du contexte en évolution rapide du secteur des médias, y compris l'impact grandissant des radiodiffuseurs étrangers sur la scène des médias au Canada, il est nécessaire d'investir et d'innover constamment pour développer et mettre en valeur le meilleur contenu, et faire en sorte que les téléspectateurs et les auditeurs soient divertis et informés comme ils le souhaitent. Ensemble, Astral et Bell Média ont l'envergure requise pour investir, livrer concurrence et tirer parti des occasions qui s'offriront à tous les Canadiens. »

D'abord annoncé en mars 2012, le projet d'union d'Astral à Bell Média a été, par la suite, approuvé par plus de 99 % des actionnaires d'Astral et par la Cour supérieure du Québec. De plus, il a l'appui d'un éventail de producteurs indépendants, d'annonceurs, d'entreprises de médias, ainsi que de groupes communautaires et du secteur des arts de l'ensemble du Canada.

En raison des modifications apportées aux modalités de l'entente d'arrangement initiale entre Astral et Bell, la date limite pour la clôture de la transaction a été reportée au 1er juin 2013, Astral ou Bell ayant chacune le droit de la repousser encore jusqu'au 31 juillet 2013. Les obligations réglementaires de Bell ont été modifiées et le conseil d'administration d'Astral a déclaré un dividende en espèces de 0,50 $ par action sur ses actions sans droit de vote de catégorie A et sur ses actions subalternes à droit de vote de catégorie B, payable le 1er février 2013 aux actionnaires inscrits à la fermeture des bureaux le 15 janvier 2013. La contrepartie versée aux actionnaires d'Astral demeure inchangée en vertu de l'entente modifiée. Les détenteurs d'actions sans droit de vote de catégorie A et d'actions subalternes à droit de vote de catégorie B d'Astral recevront un montant en espèces ou une combinaison d'espèces et jusqu'à 750 millions $ en actions ordinaires de Bell représentant, respectivement, une valeur de 50,00 $ et de 54,83 $ par action. Évaluée à 3,38 milliards $, la transaction doit être approuvée par le CRTC et par le Bureau de la concurrence.

Comme nous l'avions annoncé précédemment, les actifs de radio et de télévision de langue française seraient dirigés par l'équipe Astral basée à Montréal et Jacques Parisien, actuellement vice-président exécutif et chef de l'exploitation d'Astral, se joindrait à l'équipe de direction de Bell Média gérant un vaste portefeuille d'actifs à l'échelle du pays. Le président et chef de la direction d'Astral, Ian Greenberg, se joindrait pour sa part au conseil d'administration de BCE à la clôture de la transaction.

Le 18 octobre, le CRTC a rejeté la soumission initiale d'Astral et de Bell en vue de faire approuver la transaction. Dans cette décision, le CRTC expliquait les préoccupations d'intérêt public dont il fallait tenir compte et il clarifiait sa méthode de calcul des seuils d'auditoire dans l'évaluation des transactions de cette nature. En conséquence, la part d'auditoire des propriétés médias détenues conjointement avec d'autres entreprises doit être incluse dans le calcul, tandis que l'auditoire des canaux américains offerts au Canada doit être exclu.

La nouvelle proposition soumise au CRTC par Astral et par Bell répond aux préoccupations du Conseil et décrit les mesures que les entreprises prendraient pour se conformer aux seuils d'auditoire pertinents. La proposition comprend aussi un bloc d'avantages tangibles révisé pour soutenir la création d'un contenu télévisuel et de radio canadien exceptionnel, promouvoir le talent local dans un univers multiplateforme et favoriser l'engagement des consommateurs dans le système de radiodiffusion. En outre, étant donné la réaction passionnée des auditeurs à la proposition antérieure de Bell concernant la station TSN Radio 690 (CKGM), Bell a demandé une exception à la politique sur la propriété commune de radios du CRTC afin de permettre à la station montréalaise de continuer de fonctionner en tant que station de radio parlée sportive de langue anglaise.

Les détails de la nouvelle proposition Astral-Bell seront rendus publics par le Conseil lorsqu'il lancera sa consultation publique sur la demande. Une copie de l'entente modifiée et un avis de changement important, fournissant plus de détails sur la transaction, seront déposés par Astral auprès des commissions canadiennes des valeurs mobilières et seront disponibles sur le site www.sedar.com.

Pour en savoir plus sur la façon dont l'union d'Astral et de Bell Média profitera aux Canadiens, visitez VousMeritezPlus.ca. Twitter : @VousMeritezPlus.

À propos d'Astral
Fondée en 1961, Astral (TSX : ACM.A/ACM.B) est l'une des plus grandes entreprises médias au Canada. Elle exploite plusieurs des propriétés médias - télévision payante et spécialisée, radio, affichage et numérique - parmi les plus populaires au pays. Sa présence au cœur des communautés partout au pays illustre bien sa volonté à offrir une programmation diversifiée, riche et vibrante qui répond aux goûts et aux besoins des consommateurs et annonceurs. Pour en savoir plus sur Astral, visitez Astral.com.

À propos de Bell
Bell, dont le siège social est à Montréal depuis sa fondation en 1880, est la plus grande entreprise de communications du Canada. Elle offre aux consommateurs et aux entreprises des solutions à tous leurs besoins de communications. Bell Média est la première entreprise canadienne de services multimédias. Elle possède des actifs dans les secteurs de la télévision, de la radio et des médias numériques. Bell est la propriété exclusive de BCE Inc. de Montréal (TSX, NYSE : BCE). Pour obtenir plus d'information, visitez Bell.ca.

Bell s'est engagée à faire la promotion de la santé mentale canadienne par l'intermédiaire de la campagne de lutte contre la stigmatisation Bell Cause pour la cause et d'un soutien financier sans précédent pour les soins communautaires, la recherche et les meilleures pratiques au travail. Pour en apprendre plus, visitez le site Bell.ca/Cause.

Mise en garde concernant les déclarations prospectives
Certaines déclarations faites dans le présent communiqué, y compris, sans s'y limiter, les déclarations reliées à l'acquisition proposée par BCE Inc. d'Astral Media Inc. ainsi que d'autres déclarations qui ne sont pas des faits historiques, sont des déclarations prospectives. De telles déclarations prospectives, de par leur nature même, sont assujetties à des incertitudes et à des risques inhérents, et elles sont fondées sur plusieurs hypothèses pouvant donner lieu à la possibilité que les résultats ou événements réels diffèrent de façon importante des attentes exprimées ou sous-entendues dans de telles déclarations prospectives. Par conséquent, nous ne pouvons garantir la réalisation des déclarations prospectives, et vous êtes mis en garde contre le risque d'accorder une crédibilité excessive à ces déclarations prospectives.

Les déclarations prospectives contenues dans le présent communiqué décrivent les attentes de BCE et d'Astral en date du présent communiqué et, par conséquent, elles pourraient changer après cette date. Sauf dans la mesure où les lois canadiennes en matière de valeurs mobilières l'exigent, nous ne nous engageons aucunement à mettre à jour ou à réviser les déclarations prospectives figurant dans le présent communiqué, même à la suite de l'obtention de nouveaux renseignements ou de l'occurrence d'événements futurs ni pour toute autre raison. Les déclarations prospectives sont incluses dans les présentes afin de fournir de l'information au sujet de la transaction proposée susmentionnée et de ses répercussions attendues. Le lecteur est prié de tenir compte du fait que cette information pourrait ne pas convenir à d'autres fins. La conclusion de la transaction proposée susmentionnée est assujettie aux conditions de clôture habituelles, aux droits de résiliation ainsi qu'à d'autres risques et incertitudes, y compris, sans limitation, les approbations nécessaires des organismes de réglementation, y compris l'approbation du CRTC et du Bureau de la concurrence. En conséquence, rien ne peut garantir que la transaction proposée aura lieu, ni qu'elle aura lieu selon les modalités actuellement envisagées par les parties. La transaction proposée pourrait être modifiée, restructurée ou résiliée. Pour plus de détails au sujet de certains des facteurs de risque et hypothèses mentionnés et d'autres facteurs de risque et hypothèses, consultez les rapports de gestion trimestriels de BCE et d'Astral déposés en 2012 auprès des commissions canadiennes des valeurs mobilières (accessibles au www.sedar.com) et, dans le cas de BCE, aussi déposés auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis (accessibles au www.sec.gov). Ces documents sont également accessibles sur le site Web de BCE Inc. au www.bce.ca et sur le site Web d'Astral au www.astral.com.

 

SOURCE : BELL CANADA


Questions des médias : 

Marie-Eve Francoeur
Bell, Relations avec les médias
514 391-5263
marie-eve.francoeur@bell.ca

Olivier Racette
Astral
514 939-5000
oracette@astral.com 

Questions des investisseurs :

Thane Fotopoulos
BCE, Relations avec les investisseurs
514 870-4619
thane.fotopoulos@bell.ca 

Robert Fortier
Vice-président, finances et chef des affaires financières
Astral
514 939-5000
rfortier@astral.com

Back to search results
­ ­